Intolérance aux oeufs : comment reconnaître les signes ?

Intolérance aux oeufs : comment reconnaître les signes ?

En raison de son apport en protéines, de sa disponibilité, de son faible prix, mais aussi en raison de sa capacité à être consommé de différentes manières, dans tout un tas de recettes et de préparations aussi goûteuses que variées, l'œuf a toujours été un aliment très présent dans l'alimentation des personnes aux quatre coins du monde. Cet aliment entre également dans la composition de nombreux produits industriels.

En revanche, chez un certain nombre de personnes, et notamment chez les enfants, la consommation d'œufs entraîne des réactions néfastes de leur organisme. Nous parlons alors d'intolérance aux œufs. Dans la liste des produits allergènes, l'œuf se situe tout en haut, au même que d'autres produits comme le lait. Les intolérances et allergies aux œufs sont un sujet important chez les personnes concernées.

Qu'en est-il exactement ? Quels sont les symptômes ? Quid de la différence entre intolérance et allergie à l'œuf ? Nous répondons à toutes vos questions sur le sujet.

Qu'est-ce que l'intolérance aux œufs ?

Quelles sont les causes ?

L'intolérance alimentaire relative à un aliment, est due au fait que le corps de la personne concernée n'arrive pas à digérer correctement celui-ci. Dans la majorité des cas, cela s'explique par le fait que son organisme ne produit pas une quantité d'enzymes digestives permettant une digestion convenable de l'aliment en question, en l'occurrence l'œuf. Il est possible que certaines personnes soient sensibles uniquement à l'ovalbumine, protéine que l'on trouve dans les blancs d'œufs.

Cette incapacité du corps à digérer l'œuf peut également être par d'autres facteurs tels que le fait d'avoir été victime d'intoxication alimentaire par le passé ou bien si l'on souffre de certaines maladies qui peuvent nuire à la production d'enzymes.

Enfants ou adultes, hommes ou femmes, il faut savoir que tout le monde est susceptible d'être touché par l'intolérance ou l'allergie aux œufs.

Intolérance ou allergie aux œufs ?

Nous parlons d'intolérance aux œufs lorsque l'organisme réagit négativement après en avoir consommé. En réaction à cette consommation d'œuf, notre corps va réagir et cela prendra la forme de différents symptômes désagréables, que nous allons détailler par la suite.

Il ne faut pas confondre intolérance et allergie aux œufs. De manière générale, une allergie est bien plus grave qu'une simple intolérance. Nous allons voir quelles sont les différences principales entre ces deux pathologies.

En premier lieu, dans le cas d'une intolérance alimentaire à l'œuf, le système immunitaire de la personne ne sera pas affecté. Cela peut se produire lorsque quelqu'un souffre d'allergie aux œufs. Dans ce cas de figure, elle peut également subir de graves symptômes d'ordre respiratoire tels que l'œdème de Quincke et également une réaction urticaire aiguë. D'ordre général, les conséquences d'une intolérance alimentaire sont désagréables, mais ne sont pas réellement dangereuses pour la santé. Les symptômes se limiteront à des soucis de digestion.

Une autre différence majeure entre intolérance et allergie réside dans l'intensité des symptômes consécutifs à la consommation d'œufs. Dans le cadre des allergies, comme évoqué précédemment, ceux-ci peuvent être très violents et potentiellement dangereux pour la santé. En revanche, ceux provoqués par une simple intolérance seront d'une intensité bien plus modérée. Ils seront certes inconfortables, mais ne mettront pas en danger l'enfant ou l'adulte concerné.

Dans le cas d'une allergie aux œufs, il suffit que la personne ait ingéré une toute petite quantité d'œuf pour que les premiers symptômes apparaissent. Ceux-ci surviennent d'ailleurs très rapidement, parfois quelques minutes seulement après la consommation d'œufs. L'organisme de la personne allergique réagira systématiquement suite à la consommation.

Cela n'est pas le cas chez une personne intolérante à l'œuf. D'une part, les symptômes ne surgiront pas obligatoirement après chaque consommation, et d'autre part, lorsque cela se produit, les symptômes feront leur apparition plusieurs heures après la consommation.

Pour qu'une crise se déclenche chez une personne intolérante à l'œuf, cela implique que celle-ci a consommé au préalable une quantité d'œufs relativement importante. Cela est différent chez les personnes souffrant d'allergie aux oeufs, où, même après avoir mangé une infime quantité d'œufs les symptômes se feront ressentir.

Quels sont les symptômes d'une intolérance aux œufs ?

Les principaux symptômes résultant d'une intolérance alimentaire aux œufs sont principalement d'ordre digestif :

  • Vomissements
  • Selles difficiles (diarrhée ou constipation)
  • Douleurs et crampes d'estomac
  • Inconfort intestinal
  • Nausées

Ceux-ci peuvent aussi être de nature dermatologiques tels que l'apparition de boutons d'acné ou bien la présence d'eczéma. Dans certains cas, des symptômes d'ordre psychologique peuvent aussi être constatés, par exemple le stress ou bien un épisode dépressif.

Les symptomes allergie alimentaire, qui ne peuvent se produire dans le cadre d'une intolérance sont les suivants :

  • Œdème de Quincke
  • Choc anaphylactique
  • Crise urticaire de grande ampleur

Parfois, il arrive qu'une personne puisse souffrir de plusieurs allergies et intolérances alimentaires. Il est fréquent qu'un allergique aux œufs soit aussi allergique à d'autres aliments, comme l'arachide ou le lait.

Toutes ces allergies alimentaires doivent être contrôlées et surveiller par un allergologue. Il arrive fréquemment que certaines allergies s'estompent avec le temps, voire disparaissent complètement.